Une bonne gestion de vos impayés

Les impayés et les retards de paiement sont inhérents à la vie d’une entreprise, peu importe son centre d’intérêt. Toutefois, un tel problème risque d’affecter, avec le temps et inévitablement la stabilité de sa trésorerie. Dans le pire des cas, une telle situation peut impacter le bon fonctionnement de ses activités. Si les grandes entreprises sont les plus affectées par ces problèmes récurrents, les petites et moyennes entreprises ne peuvent quasiment pas en sortir facilement. Cela pourrait leur conduire à la perte. Cela dit, que faire pour bien gérer les impayés afin de prévenir les risques et minimiser ses effets sur la vie de l’entreprise en question ?

Miser sur la conciliation avec le créancier

Les éventuelles crises, la baisse de productivité, les problèmes de production, etc. toutes ces situations sont susceptibles de se produire au sein d’une entreprise. Elles peuvent même leur mener la vie dure. Ce qui signifie que tout le monde peut se retrouver avec des factures impayées, peu importe la stabilité de la trésorerie. Ainsi, si vous vous retrouvez à la place de l’entreprise qui a des impayées, il ne faut jamais manquer de tact vis-à-vis du créancier. En fait, il est vrai que les sommes importantes manquantes à la trésorerie peuvent avoir un impact important sur le bon fonctionnement de l’entreprise. Cependant, la bonne solution est de toujours procéder à une négociation à l’amiable. Pour ce faire, commencez par lui rappeler la somme due en lui envoyant un mail avec la facture impayée ou en lui passant un coup de fil.

Grâce à cette solution, vous préserverez votre relation commerciale tout en garantissant la récupération du dû. En outre, il est aussi probable que la cause de l’impayée provient d’un simple oubli de votre part. Agir sur le coup de tête risquerait alors de ruiner la relation. Pour vous munir de toutes les informations essentielles concernant la bonne gestion des impayés, rendez-vous directement Sur ce site.

Opter pour la relance afin d’assurer la récupération des impayés

Vous avez déjà informé les clients de leurs impayés, pourtant, vous n’avez toujours pas eu des réponses en retour ? Il se peut alors que la négociation à l’amiable n’a pas marché. Dans ce cas, il vous est conseillé d’effectuer une relance. Pour ce faire, vous pouvez par exemple envoyer une nouvelle lettre qui consiste à proposer un nouveau délai au créancier pour le recouvrement de son crédit. À cet effet, le dirigeant peut facturer le retard de paiement en additionnant les indemnités.

En optant pour cette solution, l’entreprise à qui la somme est due peut encore récupérer sans problèmes son argent. Cependant, l’application des indemnités de retards risque de retarder encore le recouvrement. Ainsi, le règlement va prendre du temps. Ceci étant dit, pour faciliter la récupération du dû, il vaut mieux demander uniquement la somme fixée à l’avance sans facturer les indemnités de retards. Après tout, la lettre de relance peut être renouvelée. Vous pouvez alors facturer les indemnités de retard à ce moment.

La mise en demeure du créancier

Si la situation se complique et que vous arrivez à la mise en demeure, c’est parce que vous entretenez une relation commerciale avec un mauvais payeur. Ici, le risque de perdre votre argent est de plus en plus tangible, surtout si vous ne savez pas comment vous y prendre. Pour cela, il vous est conseillé d’adopter la mise en demeure, puisque le créancier fait simplement la sourde oreille. Cette procédure consiste à informer l’entreprise que vous allez passer aux choses sérieuses. Dans la lettre de mise en demeure, vous insisterez sur le fait que vous envisagez d’entamer les procédures juridiques pour récupérer votre crédit. Quoi qu’il en soit, vous devez attendre quelques mois avant d’appliquer la loi. Ce n’est que lorsque le règlement ne se fait pas au terme échu que vous allez déposer votre plainte.

Faire intervenir un huissier de justice ou un cabinet de recouvrement

Il s’agit du dernier recours. Si vous n’arrivez pas à récupérer votre argent, malgré tous les avertissements que vous avez envoyés, il ne vous reste plus alors qu’à appliquer la loi en faisant appel au service d’un Huissier de justice. À ce stade, le règlement des impayés se fera après la décision du juge des tribunaux de commerce ou des tribunaux de grande instance.

À part cela, il est également possible de faire appel aux services d’un cabinet de recouvrement qui prendra en charge le règlement des impayés tout en laissant ses indemnités et ses rémunérations à la charge du créancier. Bref, plusieurs solutions s’offrent aux entreprises pour assurer la bonne gestion de leurs impayés, afin que les sommes manquantes n’affectent pas trop la trésorerie.