La téléassistance : Comment ça marche ?

Grâce à l’évolution de la technologie, il devient possible de surveiller à distance une personne âgée vivant seule chez elle. Le concept de téléassistance a pour objectif de faciliter le quotidien des personnes vulnérables et dépendantes comme les seniors, mais surtout d’assurer leur sécurité. Selon les besoins de ces dernières, il existe plusieurs solutions de téléassistance personnes agées.

Télé-assistance, de quoi s’agit-il ?

Le service de téléassistance n’est pas récent. En effet, il existe depuis 1974 et a été créé pour pallier l’isolement des seniors. Le développement de la technologie a fait évoluer ce système. Aujourd’hui, il est désormais possible de permettre à une personne âgée de jouir d’un maintien à domicile. La plupart des personnes âgées désirent en effet vivre chez elles aussi longtemps que possible. Cela leur permet en effet de garder leur repère et de se sentir bien.

Ce service devient ainsi une alternative à l’intégration du senior dans un pensionnat ou un établissement spécialisé. Pour que ce système fonctionne bien évidemment, il faudra déployer les moyens et les équipements adéquats.

En pratique, l’assistance à distance nécessite l’utilisation d’un outil qui permet à la personne âgée d’appeler aisément un service de secours en cas de soucis de santé ou de problèmes. Ce sont les entreprises d’aide à la personne qui proposent ce type de service. Elles mettent alors en place des centres opérateurs actifs en permanence (24 h sur 24 et 7 jours sur 7 pour la gestion des appels.

En fonction des soucis de santé du senior, elles peuvent proposer différentes solutions d’assistance.

L’assistance à distance classique ou à domicile

Cette solution consiste à équiper le senior d’un dispositif qui alerte le service de téléassistance en cas de chute, de malaise ou encore si une autre situation d’urgence survient. Les appareils pouvant être utilisés sont assez nombreux à ne citer que les pendentifs, les ceintures ou encore les bracelets et les détecteurs de chute.

Ces dispositifs sont équipés de transmetteurs connectés à la ligne téléphonique de la maison et d’émetteurs que les utilisateurs (personnes âgées) doivent garder avec eux. Le dispositif de tele alarme senior comporte un bouton qu’il suffit d’actionner si le senior a besoin d’aide. Ce signal sera émis vers le transmetteur. En fonction des paramètres préalablement définis, ce dernier alerte, soit un proche de la personne âgée, soit les services de secours ou encore le centre opérateur.

Le plus souvent, afin d’aider rapidement le senior qui pourrait se trouver dans une situation d’urgence, la ligne est reliée à un centre d’appel. Dès la réception de l’alarme personne âgée, un opérateur entre immédiatement en contact avec la personne âgée. En fonction de la situation, il peut lui donner des conseils, prévenir directement les secours ou contacter la personne la plus proche du senior.

Certains dispositifs s’activent automatiquement. Ils intègrent en effet la technologie de détection de mouvement. Ceux-ci s’avèrent pratiques pour les personnes âgées qui ont des problèmes moteurs ou en cas d’évanouissement. Faciles d’utilisation et liés à un ordinateur central, ils résistent en général à l’humidité et restent détectables sur une longue distance. Ils sont également équipés de logiciel performant qui procède aussi à une analyse des habitudes et des comportements du senior. En cas d’anomalie, l’alerte sera immédiatement déclenchée.

L’assistance à distance mobile, autonome et médicale

L’assistance à distance à domicile assure, certes, au bénéficiaire des conditions de vie acceptables. Mais cela se limite dans le cadre de sa maison.

Pour éviter l’isolement, le senior a aussi besoin de mobilité et d’indépendance. Afin d’assurer sa sécurité, il existe des solutions de téléassistance personnes âgées mobile et autonome. On n’utilise plus ici de pendentif ou de bracelet, mais des détecteurs de mouvement. Ils seront installés à l’extérieur de la maison, dans le jardin ou la terrasse par exemple. Si ces dispositifs ne détectent plus aucun mouvement, une alerte est envoyée. Ceci pourrait signifier que le senior n’est pas chez lui ou se retrouve dans un état inconscient.

Il faut également équiper la personne âgée d’un bracelet ou d’une montre avec un GPS intégré. Ainsi, si par exemple, elle dépasse une limite géographique préalablement définie, la montre envoie une alerte. Ce qui permet au téléassistant ou à ses proches de la retrouver sans problème. Cette solution convient parfaitement aux personnes âgées qui souffrent de maladie comme Alzheimer.

Comment bien choisir une solution d’assistance à distance ?

Le bon choix d’une solution d’assistance personne âgée vous garantit une vie sereine et tranquille. D’ailleurs, vous avez le droit de placer la barre haute pour vos exigences puisque vous avez l’embarras du choix. Tout dépend en fait des besoins du senior.

Pour trouver la meilleure solution, il est recommandé de recourir à un comparateur. Quelques fois les prestations basiques suffisent. Mais si vous disposez d’un budget important, pourquoi ne pas offrir à votre parent âgé le confort qu’il mérite ?

Le premier critère pour juger de la qualité d’une offre concerne bien évidemment la qualité du matériel proposé. Parfois, certaines entreprises vous imposent des accessoires inutiles ou superflus juste pour gonfler la facture avec impossibilité de les supprimer. Afin d’éviter cela, demandez des précisions sur les situations auxquelles le senior devra s’en servir.

Il faut toutefois savoir que la qualité des équipements ne suffit pas. Il faudra des assistants compétents, réactifs et attentifs. C’est essentiel pour que le senior puisse être pris en charge rapidement. La seule manière de s’en assurer consiste à enquêter et à collecter des informations sur ceux qui utilisent déjà le service.

Enfin, en ce qui concerne le prix, les facturations post intervention demeurent avantageuses. L’agence ou l’entreprise ne vous demandera alors de payer que pour les services accomplis. Attention dans ce cas de ne pas négliger l’aspect juridique surtout pour les majorations et les conditions de rupture. Un contrat sans abonnement est l’idéal.