Comment prévenir la cystite ?

La cystite est une pestilence urinaire se trouvant au niveau de la vessie. Elle est souvent causée par une bactérie se localisant dans le gros intestin. Quand elle pénètre dans l’urètre et remonte dans la vessie tout en se multipliant, c’est à ce moment que commence l’apparition de l’infection urinaire. Chez la femme, cette inflammation de la paroi de la vessie, est généralement liée à la présence de bactéries mais chez l’homme, elle est reliée à une infection de la prostate. Cette maladie bénigne peut être très douloureuse.

Quels sont les facteurs favorisants la cystite ?

Plusieurs facteurs augmentent le risque d’infections urinaires chez le sexe féminin. Effectivement, il y a le méat urinaire en plus du fait que l’anus et le vagin sont proches l’un de l’autre. De plus, l’urètre de la femme, étant plus court, favorise le passage des germes, malgré un nettoyage. Les relations sexuelles peuvent aussi déclencher une fétidité urinaire par les microtraumatismes qu’elles entraînent. De ce fait, de nombreuses épouses souffrent de cystites après chaque rapport. Pour cela, il est conseillé d’uriner après les rapports afin de vider votre vessie tout en éjectant les bactéries dans l’urètre. L’insuffisance en œstrogènes durant la ménopause favorise l’amplification de la cystite car le prolapsus urinaire et génital chez la femme âgée ne peut plus vider totalement la vessie.

D’autres éléments peuvent également engendrer le développement des pestilences de la vessie comme les facteurs hormonaux. Ces derniers attestent de la survenue fréquente de la cystite au cours de la grossesse tout en incitant la stase urinaire. Une hygiène intime trop rigoureuse peut provoquer un déséquilibre de la flore. Pour un traitement infection urinaire, vous devez alors éviter les bains moussants ou les savons trop agressifs. Il est également conseillé de boire beaucoup d’eau en vue d’évacuer les germes. Cela permet de prévenir la constipation, un des facteurs entraînant l’augmentation du risque d’infection. En ligne, vous pouvez avoir plus d’informations sur l’infection urinaire et traitement sans ordonnance.

Quels sont les premiers symptômes de la cystite ?

Les signes d’une première cystite sont assez perceptibles le matin car pendant la nuit, les bactéries se développent dans les urines. A cette phase, il y a des brûlures à la miction, des douleurs vésicales, des envies de faire pipi fréquemment et l’absence de fièvre. Certaines femmes peuvent présenter du pus ou du sang dans les urines. Cependant, ce ne sont que les premiers symptômes de la cystite mais ils peuvent aussi être la manifestation d’une réaction anormale de la vessie comme la présence d’un calcul ou d’une tumeur.

La première solution pour faire face aux symptômes de cette maladie c’est une cure de diurèse. En effet, boire beaucoup d’eau permet de réduire la pullulation bactérienne tout en limitant l’inflammation de la vessie. Toutefois, si les symptômes sont très importantes, vous devez consulter rapidement un médecin pour obtenir un médicament pour cystite. Ce dernier permet de soulager les manifestations. La cystite qui précède une pyélonéphrite peut être inaccoutumée. Elle survient chez des patientes ayant des facteurs de risque bien particuliers comme une malformation des voies urinaires ou une immunodépression.

Comment prévenir une fétidité urinaire ?

Une infection génitale peut être causée suite à un rapport sexuel. La pénétration peut étirer l’orifice de l’urètre tout en permettant aux germes de gagner la vessie. Pour un traitement cystite, vous devez opter pour un savon au pH neutre et changer régulièrement de sous-vêtements. Afin que les bactéries responsables de cette gêne ne restent pas trop longtemps dans votre vessie, vous devez boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour.

Lors d’une constipation, les matières excrémentielles croupissent plus longtemps dans le rectum et engendrent la pullulation microbienne qui peut rejoindre l’urètre. Pour prévenir ce risque, il est essentiel d’avoir une alimentation saine, riche en fibres tout en effectuant des activités physiques régulières. Si possible, évitez les antibiotiques pour prévenir des cystites et adoptez la phytothérapie. Néanmoins, en cas de douleurs importantes et de fièvre, consultez votre médecin.

Quels sont les traitements naturels contre la cystite ?

Pour combattre une infection urinaire et traitement sans ordonnance, vous pouvez favoriser un jus de cranberry. Ce dernier est connu pour ses vertus antibactériennes qui empêchent les microbes de se coller au système urinaire. Vous pouvez aussi faire un massage aux huiles essentielles sur le bas-ventre car certaines huiles peuvent être antiseptiques et décongestionnantes. Dans la pratique, vous pouvez masser le bas-ventre 3 fois par jour. Pour traiter une cystite, vous pouvez effectuer une cure de probiotiques qui permet de restaurer la flore vaginale. En stimulant un point particulier sous votre pied, vous pouvez inciter l’énergie de la vessie à activer la guérison. Cette technique naturelle peut être très efficace. Il existe donc plusieurs solutions pour prévenir la cystite. Par ailleurs, sur Internet, vous pouvez trouver des traitements efficaces et sans ordonnance.