Relooking et coaching mode : comment s’habiller ?

En principe, l’habillement a été uniquement conçu pour couvrir et prodiguer un certain confort à l’Homme. Toutefois, l’histoire a fait en sorte que l’Humain ait plus besoin d’extravagance pour faire savoir sa singularité. Sachez quand même que toutes les tendances ne sont pas forcément faites pour vous ! À cet effet, quelques conseils seront utiles afin de faire valoriser votre tenue avec quelques bouts de tissu.

Choisir ses vêtements en fonction de sa morphologie et de sa taille

En termes de mode vestimentaire, le premier facteur à prendre en considération serait la taille. Il faut savoir que celle-ci ne veut pas fatalement dire « près du corps », la taille est un ensemble de mesures qui permet de faire ressortir n’importe quel modèle selon votre morphologie. En effet, une paire de pantalons taille « M » ne peut provoquer les mêmes effets visuels sur une personne ayant 76 cm de tour de hanche.

Homme ou Femme, les règles de base sont les mêmes. Théoriquement, la mode ne devrait pas se limiter avec ces règles étant donné que la déviance de certaines personnes a abouti à une mode « oversize ». Pour information, ces fameuses règles reposent aussi sur le respect de votre morphologie. Loin d’avoir des propos discriminatoires, la prise en compte de votre forme est d’ordre capital vu que cela vous aidera à la mettre plus en valeur. D’ailleurs, le nouveau combat des stylistes serait de créer des modèles capables d’épouser tous les différents types de morphologie (ectomorphe, endomorphe et mésomorphe). Pour avoir plus d’informations à ce sujet, il serait mieux de consulter cette page.

Bien s’habiller en tenant compte des saisons

Sachant que vos vêtements sont supposés servir de couverture de protection, il serait mieux de les porter en fonction de la saison. Par ailleurs, certaines personnes consultent spécialement la météo pour pouvoir porter des vêtements à la fois confortables et stylé. À titre d’exemple, il serait tout à fait ridicule de porter les derniers modèles de bikini, si votre continent se trouve en plein hiver. Et vice-versa pour les personnes qui sont accros au pull qui gratte.

Conditionné à voir des manteaux en hiver, l’Homme aura d’ailleurs du mal à accepter visuellement des tenues de plage lorsque la météorologie signale un -14 ° Celsius à l’extérieur. À titre informatif, cette stratégie prend sens lorsqu’elle vous fait éviter une pneunomie aigüe. Mais encore, celle-ci fera en sorte de réduire le nombre de vêtements à trimbaler lorsque la chaleur commence à taper fort une fois le soleil levé.

En associant mode et saison, vous saurez alors que les stylistes du XXIe siècle ont cassé les étranges clichés sur les couleurs sombres et son amour pour les saisons froides. Cette révolution a poussé la personne à ne plus s’intéresser aux pulls piquants pendant les temps hivernaux. Mais en parallèle, elle aura aussi pour objectif de rendre moins maussades les tons sombres en été et en printemps.

Choisir ses habillements en fonction des circonstances et du milieu

Certaines occasions comme les galas ne peuvent tolérer que le « chic classique », c’est-à-dire robe à traîne et vestons de soirée. Avec un prix exorbitant, cette catégorie de vêtement est apparemment la plus facile à designer, car leurs modèles se figent pendant quelques années. Les tenues de ville, quant à elles, sont différentes vu qu’elles peuvent se combiner avec n’importe quel vêtement. Le libre arbitre est la bienvenue pour cette catégorie parce que celle-ci prend quelques modifications chaque année.

Idem pour le milieu professionnel, les responsables sont devenus moins sévères concernant le respect du smoking et de la cravate. Afin d’apporter plus d’aisance aux employés, les directeurs RH acceptent même le port des pull-overs, des jeans, et des vêtements super colorés dans leur enceinte. Les pull qui gratte, quant à eux, peuvent être lavés avec de la glycérine pour ne pas irriter la peau davantage.

Coaching mode : faire confiance à son style pour bien s’habiller

Malgré ces diktats, vous êtes libre de choisir les vêtements qui vous plaisent. Par ailleurs, le style a une connotation très subjective. Mise à part la question de taille, la personne hors de son lieu de travail devrait porter des vêtements qui lui fassent plaisir et qui fassent également grandir son estime de soi. Toutefois, il ne faudrait pas abuser de la mode dans l’unique objectif d’être unique, sachant que cela peut s’acquérir grâce à la simplicité.

Aussi, il est important de noter que le « style » ne se manifeste forcément pas dans les « frous-frous », si cela peut s’incarner dans un simple pull qui gratte. D’ailleurs, vous aurez remarqué que les vêtements aperçus dans les défilés de mode sont souvent simplifiés une fois sur la peau des stars. Pour autant, sachez que ces conseils n’ont pas pour mission de limiter votre imagination. Ils ont pour but de casser le cliché (supercialité) dont la mode a été longtemps victime.