Qu’est-ce-que la tricopigmentation ?

D’une manière ou d’une autre, il arrive des fois qu’au fil du temps, les cheveux tombent ou disparaissent jusqu’à laisser une partie vide sur la chevelure. Cela peut créer un complexe chez les personnes atteintes. Il se trouve que la tricopigmentation est l’une des solutions à ce problème.

Qu’est-ce que c’est exactement ?

La tricopigmentation est un tatouage cosmétique du cuir chevelu, ne nécessitant aucune intervention chirurgicale et qui vise à masquer une calvitie, une pelade ou des cicatrices (suite à une opération, une brûlure, une greffe de cheveux ou autres). C’est en fait un tatouage généralement bio-résorbable : un tatouage qui s’efface au cours du temps à cause des macrophages qui suppriment petit à petit les pigments colorés. Il est aussi défini comme étant une dermopigmentation (une procédée qui consiste à introduire au niveau du derme de la peau, une substance colorée appelée pigment, permettant d’embellir la zone traitée) qui s’effectue au niveau des cheveux. Il y a 2 techniques de tricopigmentation : l’effet rasé et l’effet densité. L’effet rasé qui lui va reproduire l’effet d’une chevelure rasée très courte, ce qui du coup avec tous les cheveux confondus donnera une sorte d’illusion optique. Puis l’effet densité, qui va permettre d’ombrer ou bien de colorier le cuir chevelu, pour masquer les zones clairsemées et que la partie vide de la chevelure ne se voit plus.

Comment se déroule une séance de tricopigmentation ?

Bien avant de débuter, il faut préparer les instruments nécessaires à la tricopigmentation en le stérilisant puis en les désinfectants. En attendant, le patient devrait discuter et réaffirmer ses besoins avec l’expert tricopigmentiste. Par la suite, il lui sera demandé de remplir une fiche de santé vérifiant qu’il ne présente aucune contre-indication aux substances à utiliser pendant l’intervention. Le traitant constitue le dossier du patient puis désinfecte soigneusement ses cheveux et sa peau de cheveux. La séance peut enfin commencer et durera entre 1 h et 4 h selon le nombre de zones à tricopigmenter et du nombre de pauses que prendra le praticien. Muni d’un miroir, le patient aide le praticien à déterminer les zones à traiter et à tracer les lignes délimitant ces zones. Il ne reste plus qu’à choisir la meilleure teinte du pigment à appliquer pour rapprocher le plus possible celle-ci à la teinte des cheveux du patient. Une fois, tout cela fait, les instruments et les matériaux sont présentés au patient, y compris les aiguilles ultrafines (moins de 0,20 mm) à usage unique et les pigments certifiés. Le tricopigmentiste effectue alors son travail de piquage pouvant être douloureux, puisqu’aucune anesthésie ne sera utilisée. La séance se termine donc par une vérification effectuée avec le patient, puis le praticien nettoie et applique une crème sur la zone traitée.

Résultats et Retouches

Autant bien pour l’effet rasé que pour l’effet densité, les résultats d’une première tricopigmentation peuvent durer jusqu’à 36 mois. Plusieurs séances paraissent nécessaires afin de garantir ce premier résultat. Par ailleurs, la dermopigmentation cheveux, qui s’agit d’appliquée sur la peau des cheveux diffère des tatouages classiques parce que celle-ci, pour des raisons de santé, est faite pour ne pas durer très longtemps. Elle nécessite donc une retouche tous les ans, voire tous les 6 mois ou même 4 mois afin de garder un résultat satisfaisant. Cette fréquence de retouche dépend de la technique mise en œuvre pour la tricopigmentation, du type de peau (l’âge, l’épaisseur, la capacité a digéré les pigments), de la fréquence d’exposition au soleil et aux rayons UV, de la prise de certains types de médicaments affectant la peau comme les anticoagulants, et de l’exigence esthétique bien évidemment.

Quels sont les prix ?

Pour déterminer la tricopigmentation prix pour une première tricopigmentation, il faut compter selon le nombre de zones à pigmenter. C’est-à-dire que pour une division en 4 zones de la chevelure humaine complète, le prix devrait varier entre 1000 € et 4 000 €, soit 1000 € par zone environ. En ce qui concerne les coûts de retouche, toutes les entreprises n’ont pas les mêmes manières de poser leurs prix. Certaines entreprises évaluent leur prix en termes d’heure : pour eux, chaque retouche est estimée à environ 250 € de l’heure. D’autres déterminent leurs prix en selon la fréquence : environ 1200 € pour une retouche annuelle, près de 600 € pour une retouche semestrielle et moins de 400 € pour les retouches de 4 mois d’intervalle. Enfin, il est évident que le prix dépend surtout de la gravité de la perte de cheveux, des centres effectuant l’intervention, de la qualité proposée et de leur renommée.