Les logements adaptés, une solution pour les seniors en perte d’autonomie

logements pour personnes âgées

Lorsqu’une personne âgée perd la capacité de vivre de manière indépendante ou de se déplacer dans son logement, elle doit envisager des changements dans son logement. En d’autres termes, à mesure qu’une personne vieillit, sa santé peut se détériorer, ce qui lui fait perdre son indépendance. Dans ce cas, il existe plusieurs options de solutions de logement senior. La personne doit décider si elle veut rester dans son logement actuel en y apportant des modifications, ou déménager dans une autre structure mieux adaptée à ses besoins.

Rester dans son propre logement !

De nombreux seniors souhaitent rester chez eux plutôt que de déménager dans des logements pour personnes âgées. Le maintien à domicile est la solution qu’ils choisissent, car il leur permet d’apporter des modifications à leur maison pour la rendre plus sûre et plus facile à déplacer. Le changement le plus important à effectuer est celui qui concerne la perte de mobilité. Il existe un large éventail d’adaptations du domicile, des plus petites aux plus grandes, à des coûts différents. Certaines adaptations sont moins coûteuses et faciles à réaliser, comme l’ajout de barres d’appui dans la salle de bain, la chambre à coucher ou même à l’extérieur des escaliers. D’autres sont plus coûteuses, comme l’ajout d’une rampe ou d’un monte-escalier, qui facilite l’accès à la maison pour les personnes à mobilité réduite. Il existe également des adaptations qui aident les seniors et les personnes handicapées à continuer à vivre chez eux, comme l’élargissement des portes, l’abaissement des comptoirs de cuisine, l’installation d’une douche à l’italienne ou d’une baignoire avec porte, l’ajout d’un élévateur de baignoire ou d’un détecteur de mouvement. Pour plus d’informations, visitez cette page.

Un Co-Living avec d’autres seniors !

Les personnes âgées peuvent vivre avec d’autres personnes âgées dans le cadre d’arrangements de cohabitation. Il s’agit d’un type d’un concept d’habitat partagé communément appelé « co-living ». Les espaces de cohabitation sont de plus en plus populaires et offrent aux aînés une excellente occasion de se faire de nouveaux amis et de profiter d’interactions sociales. Les aînés se sentent souvent isolés, mais un projet de cohabitation peut les aider à établir des liens avec d’autres personnes de leur communauté. Il est également possible de voir une cohabitation entre deux générations différentes. Il est, par exemple, de plus en plus fréquent de voir des étudiants partager un logement et un espace de vie avec une ou plusieurs personnes âgées. Ce système est aussi bénéfique pour les seniors que pour les étudiants, ces derniers pouvant bénéficier dans ce cas d’une réduction des frais de logement. Cependant, les personnes qui vivent ensemble dans ce type de logement partagé signent une charte stipulant qu’elles essaieront d’honorer les objectifs de leur vie commune et de leur communauté, mais cela n’est pas obligatoire.

Le Béguinage et le Papy Loft !

Les logements sociaux destinés aux personnes âgées qui ne souhaitent pas s’installer dans une maison de retraite existent sous 2 formes : le Papy Loft et le Béguinage. Le béguinage est principalement dédié aux femmes qui souhaitent vivre ensemble dans une communauté avec des biens communs et sans hommes. Le logement est formé d’une ou plusieurs maisons reliées par des couloirs. Le seul inconvénient de ces logements est qu’ils ne sont pas encore répandus sur le territoire. Les béguinages sont également une option pour les personnes qui ne peuvent pas vivre seules ou qui ont des problèmes de mobilité. Le Papy Loft, quant à lui, s’adresse aux personnes âgées en perte d’autonomie et à faibles revenus. Ces unités ne sont pas des établissements médicaux, mais plutôt un lieu de vie et de socialisation pour les résidents. Le Papy-Loft est une plaque tournante du quartier et un foyer pour les locataires. Il peut comporter 2 à 3 pièces avec des terrasses et des aménagements permettant de maintenir l’autonomie comme des volets électriques, des robinets thermostatiques et une salle de bain adaptée. Ces quartiers offrent un fort sentiment de communauté auquel les gens peuvent participer, tout en les responsabilisant et en les aidant.

Une famille d’accueil !

Les personnes âgées qui ont quitté leur domicile ou qui ne peuvent plus vivre chez elles peuvent vivre dans une famille d’accueil. Il s’agit d’une excellente option pour les personnes âgées et d’une alternative aux logements adaptés. Le placement en famille d’accueil est utile pour les seniors qui ne peuvent plus rester chez eux ou qui ne veulent plus y vivre. Le couple ou la personne qui offre sa maison à la personne âgée doit être formé et son foyer doit être approuvé par le conseil municipal. Cela permet de s’assurer que le domicile est adapté à la personne âgée, à son âge ou à son handicap, et que le couple a été agréé par le conseil départemental. L’aide à une personne âgée peut prendre la forme de paiements réduits, d’un logement, d’une assistance minimale et d’une vie familiale. L’accent est mis sur la vie familiale, le logement et l’assistance. Cette dernière peut être de longue durée, de courte durée, tous les week-ends ou un week-end sur deux.

Choisir son système de pesage : les critères à prendre en compte
Master en marketing digital : quels débouchés