Les épices pour sublimer vos recettes

Promettant des goûts originaux et savoureux, les épices sont presque incontournables dans les préparations culinaires. Elles sont une arme secrète pour plusieurs professionnels et amateurs de cuisine. Rehaussant la saveur des plats, les condiments luttent contre la tristesse dans l’assiette et la morosité aux fourneaux. Ils subliment les repas au quotidien comme en jours de fêtes.

La cannelle et le safran

Utilisée dans de nombreux plats, la cannelle fait succomber plusieurs amateurs. Elle donne du goût aux pâtisseries. L’épice a toute sa place dans les spécialités orientales et indiennes. Sa douce saveur parfume les clafoutis, les tajines et les préparations à base de chocolat. L’ingrédient est un vrai délice pour les papilles. Pour une recette de cuisine en infusion ou un plat mijoté, optez pour un bâton de cannelle. Celui-ci peut être réduit en poudre si nécessaire. Il est idéal pour le fromage blanc, les compotes et le café. Bien plus qu’un simple ingrédient, la cannelle possède de nombreux bienfaits pour la santé. Son association avec le miel optimise le renforcement du système immunitaire. Cette combinaison facilite la digestion. Un mélange de miel et d’une cuillère à café de cannelle additionné d’eau tiède lutte efficacement contre les fatigues. La médecine chinoise a recours à l’arôme pour soigner les nausées et rhumes. L’épice atténue également l’envie de sucré. Elle est à privilégier dans les recettes à base d’épices.

Fierté de l’Orient et de la Méditerranée, le safran est l’épice la plus onéreuse du monde. Il résulte des pistils de la fleur Crocus Stativus. Cet arôme surnommé or rouge tire son nom du mot arabe « za’faràn » signifiant jaune. Sa production est à la fois rare et difficile. En cuisine, le safran rehausse la saveur des soupes, des currys, des tajines, des paellas et bien d’autres desserts.

Le zaatar et le clou de girofle

D’origine libanaise, le zaatar comprend du thym, de la sarriette, de l’origan, du sumac, du sel, du sésame grillé, de la coriandre et du cumin. Il sublime les saveurs orientales. Les Libanais l’utilisent quotidiennement dans leurs plats, notamment sur une galette ou avec de l’huile d’olive. Consommée crue, cuite ou en marinade, l’épice assaisonne merveilleusement les légumes, les volailles, le poisson et les barbecues. Certains professionnels en art culinaire suggèrent d’en parsemer dans des veloutés de courgettes ou sur du fromage blanc. L’arôme remplace très bien le poivre. Il est également réputé pour son super pouvoir anti-infectieux. Le zaatar soulage les maux de gorge. Les écoliers libanais ont l’habitude de le consommer avant les examens pour stimuler l’intelligence et la psychologie.

Cueilli avant la floraison, le clou de girofle est mis à l’honneur dans plusieurs recettes culinaires. Il rehausse la saveur des plats mijotés, des « ras al-hanout », du « garan massala » et des « caris ». L’épice est efficace contre l’invasion de mites. Pour cela, il suffit de remplir des sachets de filtre à thé jetables et de déposer les packages aux placards. Le clou de girofle possède aussi des vertus médicinales impressionnantes. Il est un excellent antiseptique et anti-inflammatoire. Le clou de girofle lutte efficacement contre les mauvaises haleines.

Le curcuma et le piment

Avec son parfum musqué, le curcuma donne une saveur authentique aux viandes blanches, aux poissons et aux sauces fait-maison. Il assaisonne merveilleusement le chou-fleur. Réduite en poudre, l’épice devient un ingrédient principal du cari. Ses vertus thérapeutiques sont reconnues depuis des siècles. L’arôme est notamment utilisé en médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique. Il présente plus de 600 bienfaits. Le curcuma contribue à purifier l’organisme, augmenter la sécrétion biliaire et stimuler la digestion. Il soulage les douleurs dues aux lumbagos, à l’arthrose et aux rhumatismes tout en protégeant plusieurs organes comme les intestins, le pancréas, le foie, l’estomac et les reins.

Disponible en plusieurs variétés, le piment figure parmi les epices les plus utilisées dans le monde. Le piment de Cayenne et le piment d’Espelette entrent dans de nombreuses préparations culinaires. Cette épice est un ingrédient obligatoire du « Tabasco » en Amérique et de la « harissa » en Afrique. En plus de stimuler le système intestinal, elle optimise les sécrétions digestives. Une consommation abusive de piment risque toutefois d’engendrer une irritation des muqueuses digestives. Veillez donc à bien équilibrer la quantité de l’ingrédient.

Les épices dans les confitures

Les recettes salées ne sont pas les seules à bénéficier de l’avantage des épices. La cannelle, par exemple, donne un goût original aux recettes compotées. Les confitures aux épices proposent plusieurs possibilités de révision des préparations fait-maison. Les arômes donnent une touche d’originalité à ces réalisations sucrées.

Les épices en poudre peuvent s’ajouter en début, en milieu ou en cours de cuisson. Faisant exception, le gingembre en poudre se mélange après la cuisson pour les coctions prolongées. La cuisson est très réduite (généralement entre 10 et 15 minutes) pour des confitures avec de l’agar agar ou du sucre gélifiant. Pour ces types de recette, ajoutez les épices en début de cuisson.