Avantages et inconvénients du pointage au travail

pointage au travail

Publié le : 26 juin 20235 mins de lecture

Le pointage en entreprise est essentiel pour comptabiliser le temps de travail des employés. Des logiciels performants permettent désormais, en quelques clics, de rassembler les données nécessaires pour remplir les fiches de paie. Pourtant, beaucoup de sociétés hésitent encore à adopter une pointeuse. C’est pourquoi, dans cet article, nous passerons en revue ses avantages et ses inconvénients.

Les avantages des pointeuses

Le pointage des salariés via un logiciel de badgeage revêt de nombreux avantages. Compter les heures de travail de chaque employé avec la précision et la rigueur requises relève du défi. Le calcul devient plus compliqué lorsqu’il faut tenir compte des heures supplémentaires. Ainsi, la pointeuse profite aussi bien à l’employeur qu’à l’employé en leur permettant, tous deux, d’effectuer un suivi exhaustif des horaires. Elle est également dotée des fonctionnalités nécessaires pour relever les absences. En outre, la pointeuse joue un rôle incontournable dans la rédaction des fiches de paie. Les données recueillies au fil des jours sont utilisées pour créer ces documents tout en supprimant toute marge d’erreur.

En dehors des avantages pratiques, le logiciel de pointage peut entraîner des conséquences sociales peu avantageuses à l’intérieur de l’entreprise. Les relations entre les employés influencent fortement le climat de travail. Pour maintenir de bonnes interactions et un équilibre relationnel entre les salariés, l’égalité de traitement est une valeur incontournable. La pointeuse fournit des chiffres si précis qu’il devient impossible pour les ressources humaines de récompenser un employé plus qu’un autre. La fiabilité des heures indiquées est inaltérable. C’est pourquoi, l’un des principaux avantages de cet appareil est la traçabilité. En d’autres termes, le suivi des heures de travail constitue une preuve tangible. Le seul moyen de réfuter ces données est de convaincre l’employeur que l’appareil est défectueux.

Pour plus d'informations : Pourquoi opter pour un coffre-fort numérique ?

Les inconvénients des pointeuses

En dépit des bénéfices qu’un logiciel badgeuse apporte aux ressources humaines, il y a des inconvénients à ne pas ignorer. D’abord, le pointage donne l’impression aux employés qu’ils sont constamment sous surveillance. La pointeuse digitale renforce ce sentiment et peut amener les salariés à se sentir violés dans leur intimité. Cette situation suscite de la peur et une instabilité émotionnelle néfaste pour la productivité.

Pourtant, la pointeuse ne reflète pas toujours la réalité. Elle indique certes le moment où l’employé est entré au bureau, mais elle ne tient pas compte du temps écoulé jusqu’au démarrage du travail. Les heures travaillées sont souvent inférieures à celles affichées par le logiciel de badgeage.

De plus, l’usage du badge devient une charge mentale supplémentaire pour les salariés. S’ils l’oublient ou le perdent, ils sont lourdement interrogés sur le sujet et parfois même sanctionnés. Néanmoins, cette situation ne contrarie que les employés rigoureux qui attachent une grande importance à leur comportement au travail. Pour les autres, la présence de la pointeuse sur leur lieu de travail pourrait les inciter à se montrer malhonnêtes. Il n’est pas rare que les salariés passent le badge d’un collègue absent. Les entreprises font alors appel à des spécialités en logiciels de gestion de planning comme octime.com: une initiative qui leur offre un accompagnement sur-mesure pour tirer profit de ces solutions et de contrer les inconvénients.

Le pointage au travail est-il obligatoire ?

Il n’y a pas de loi en France qui exige le pointage au travail. La réglementation mise en vigueur n’indique aucun système de gestion de temps que les sociétés doivent adopter. En d’autres termes, le choix d’utiliser un logiciel de pointage revient à l’employeur. Celui-ci est toutefois tenu de gérer la productivité de ses salariés et leurs horaires. Si l’URSSAF procède à une inspection officielle, il doit leur fournir la preuve que le planning de travail est conforme à la loi.

Les employés doivent se soumettre au pointage quel que soit le niveau hiérarchique de leur poste et la nature de leur contrat. Deux domaines d’activité échappent à cette obligation : le transport routier et l’agriculture. C’est à l’employeur de choisir le système de gestion des temps et des activités à l’intérieur de son entreprise. En dépit du choix effectué, le personnel doit s’y conformer. Le salarié a la possibilité de refuser la présence de la pointeuse s’il constate que le processus entrave sa liberté et ses droits. Dans le cas échant, s’il ne pointe pas de manière volontaire ou involontaire, il sera sanctionné.

En effet, les heures non enregistrées dans le logiciel badgeuse ne peuvent pas être comptabilisées dans le salaire. L’employé peut toutefois protester et réclamer ce temps de travail. Ce conflit est généralement résolu à l’amiable. Autrement, l’affaire est portée aux prud’hommes.

Sommier Queen Size à mémoire de forme : une expérience de sommeil enveloppante et luxueuse
Choisir les matériaux durables pour vos gobelets personnalisés : un geste responsable

Plan du site