Voyage en Australie : l’Outback, un autre monde

Plus d’un voyageur est fasciné par l’Australie, un pays aux multiples visages en matière de tourisme. Un voyage dans cette région du monde serait incomplet sans une excursion dans l’Outback de l’Australie du Sud. Cet endroit est un haut lieu du tourisme, où de nombreux touristes arrivent à tout moment pour assouvir leur désir d’aventure. Au cours de votre visite, vous serez enchanté par la magnifique et splendide campagne, qui a l’apparence d’un paysage lunaire par moments. En vérité, l’outback australien, qui est le véritable cœur du pays, est une destination incontournable qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie.

 

Où se trouve l’Outback australien ?

Une fois que l’on s’engage dans les frissons et les expériences du voyage, l’Australie est liée à un voyage sans fin que l’on peut difficilement oublier. En raison de l’inclusion du désert australien, le sud de la nation est reconnu pour sa richesse touristique. Ce nom fait allusion aux immenses zones désertiques et peu habitées où la température est presque insupportable. C’est une région désolée, certes, mais de nombreuses espèces animales se sont adaptées pour y survivre malgré l’aridité. C’est une région désolée, certainement, mais de diverses créatures se sont adaptées pour y survivre malgré l’aridité. Certaines plantes y ont poussé pour fournir de l’ombre aux rivières et aux ruisseaux, produisant des forêts-galeries à certains endroits. En réalité, l’intérieur de l’Australie et ses plages sont constitués de ces immenses étendues. Le monolithe de granit rouge qui caractérise l’Australie faite également partie de l’outback. Pour y accéder, il faut emprunter la route qui mène à Alice Springs, une petite ville qui offre de variées destinations touristiques. La région intérieure sèche de l’Australie a un climat de désert australien, avec très peu de précipitations tout au long de l’année. Mars-avril et octobre-novembre sont les meilleurs mois pour explorer Alice Spring et ses environs. Le temps est agréable, avec des journées ensoleillées et des températures tempérées. Cependant, gardez à l’esprit la différence de température entre le jour et la nuit. Le parc national de Kakadu, situé un peu plus au nord, abrite l’art aborigène sous la forme de nombreuses peintures. L’endroit représente essentiellement les immenses étendues dépourvues de règles et de contraintes, et pourtant bénies par la liberté. Pour plus de détails, rendez-vous sur ce site : australie.marcovasco.fr.

 

Explorez les destinations les plus pittoresques de l’Outback

En raison de sa taille, ce pays offre une grande diversité de sites à voir. Il est impossible de commencer votre périple dans l’Outback australien d’un seul coup. Vous devez commencer à préparer votre voyage en Australie à l’avance. Avant de vous lancer dans vos excursions, il est préférable de demander conseil aux voyagistes ou aux compagnies de voyage. Choisissez de voir Uluru, le site le plus célèbre de l’Outback. Ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est le plus grand monolithe au monde. C’est une attraction touristique isolée qui a été développée par les Aborigènes australiens comme un centre culturel sacré. Le parc national de Kakadu, qui se trouve un peu plus loin, impressionne également par ses merveilles naturelles encore accessibles. C’est aussi une destination touristique et d’affaires très prisées. Pour ceux qui cherchent encore plus de surprises, le spectaculaire Kings Canyon est une autre destination touristique de l’Outback. Des randonnées peuvent être improvisées le long d’une section sacrée de la gorge. À la fin de votre excursion en hélicoptère, vous pourrez peut-être apercevoir le parc des West McDonnell Ranges et la gorge de Nitmiluk.

 

L’Outback australien est un havre de vie sauvage

Bien que cet endroit soit reconnu pour ses qualités rudes, il est plein d’activité et abrite un large éventail d’espèces animales. Les noms des animaux sauvages sont inhabituels et obscurs. Vous pouvez voir des espèces qui ne sont vues nulle part ailleurs, comme le célèbre diable de Tasmanie, la souris de baie de requin, le bettong à queue en brosse, le boobie, le numbat et le mala. En bref, l’outback Australie abrite un large éventail d’espèces animales aux noms et morphologies inhabituels. Cependant, comme vous le savez probablement, ces espèces sont en danger d’extinction en raison de l’introduction d’autres animaux par les colons. Ces espèces australiennes indigènes sont vulnérables aux prédateurs tels que les chats sauvages et les renards. Simultanément, à terme, l’équilibre de l’écosystème est mis en péril du fait de cette situation difficile. Heureusement, un projet de conservation des animaux menacés a déjà été lancé afin de défendre le secteur du tourisme en Australie en général et l’Outback en particulier.

 

Explorez la flore de l’Outback australien

Malgré son aridité, l’Outback australien se caractérise par un arrière-pays luxuriant. En réalité, la complexité du paysage entraîne une diversité de la flore indigène que vous ne découvrirez que dans quelques autres endroits lors de vos voyages. L’Australie possède une flore qui a évolué pour faire face aux changements climatiques. Certes, les plantes ont dû survivre dans des environnements difficiles. La présence de l’homme a exacerbé une relation déjà précaire entre les colons et les aborigènes. Cependant, vous pouvez encore découvrir des végétaux que l’on replante pour éviter leur extinction. L’outback fait partie d’une mission de restauration de la faune naturelle de l’Australie, que les touristes auront également l’occasion de voir. La classification des spécimens dans les parcs et arboretums des villes est une tâche difficile. Le paysage floral de la région est très diversifié. On peut voir des arbres éparpillés sur de petites pentes. D’autres en ont très peu. Enfin, à certains endroits, il est possible de visiter des forêts clairsemées, des maquis, des forêts tempérées ou des forêts tropicales humides.