Une scie circulaire pour se faciliter la tâche

Les anciens utilisateurs de scie sauteuse ont bien compris que la scie circulaire s’avère être beaucoup plus pratique pour les travaux de découpe et de bricolage. Toutefois, il est primordial de déterminer le type de scie qui convient ainsi que la puissance et la profondeur de la coupe correspondantes. Toujours dans ce contexte, quels sont les conseils pratiques pour choisir sa scie circulaire ?

Les différents types de scies circulaires

Il existe trois principaux types de scies circulaires. La plus courante est appelée scie circulaire classique qui se manie à deux mains. Pour la mettre en marche ou l’arrêter, il suffit de piloter une poignée se situant à l’arrière de la machine. Idéale pour couper du bois et découper les planches, ce type de scie assure une coupe droite et peut s’adapter à diverses épaisseurs du bois. Pour ce faire, il est nécessaire de définir au préalable la profondeur. Le moteur de la scie circulaire classique peut tourner la lame de 3000 jusqu’à 6000 tours minute.

Ensuite, il y a la scie circulaire plongeante qui se distingue par le fait que sa lame n’est pas fixe. Après réglage de la profondeur de la coupe, vous enclenchez votre scie plongeante et vous dirigez doucement la lame vers la profondeur définie au départ. Ceci dit, il est bel et bien possible de commencer la découpe d’un morceau de bois en partant du milieu. Tout comme le classique, la scie circulaire est munie d’un moteur capable de faire tourner la lame de 3000 à 6000 tours minute. A titre d’exemple, le modèle de scie circulaire plongeante TS55 produite par Festool est idéal pour vos travaux de menuiserie et vous pouvez directement la commander sur guedo-outillage. Sur ce site, d’autres modèles ainsi que des appareils pratiques sont également visibles comme la meuleuse, le perforateur burineur, le coffret de vissage, etc.

Enfin, la dernière catégorie est dénommée scie circulaire à batterie. Le côté pratique se traduit par le fait que ce type de scie peut être démunie de fil. Toutefois, elle s’avère être moins puissante, car l’énergie de la batterie est limitée.

Bien choisir la puissance idéale pour se faciliter la tâche

De toute évidence, une scie circulaire est beaucoup plus pratique qu’une simple scie démunie de moteur. Toutefois, il est primordial de définir la puissance idéale pour se faciliter la tâche. En effet, c’est la puissance qui détermine la capacité de la machine à couper l’objet. Par exemple, pour découper la mélamine ou les planches de petite épaisseur, une scie de 1200 watts fera largement l’affaire. Par contre, s’il s’agit des poutres, des madriers ou des planches épaisses, il est préférable d’opter pour une scie avoisinant les 2000 watts.

Toujours dans le but de se simplifier la tâche, il faut également prendre compte de la profondeur de la coupe puisqu’elle va de pair avec la puissance de la scie. Pour illustrer, pour couper des bastaings, privilégiez une profondeur de coupe d’au moins 85 mm avec un moteur d’environ 2000 watts, sinon plus. Il est important de souligner que plus l’appareil est lourd, plus le moteur est grand et donc plus la puissance est élevée.

Les conseils pratiques pour choisir sa scie circulaire

Qu’il s’agisse de scier droit ou en biseau, la scie circulaire se définit comme l’accessoire idéal des bricoleurs pour accomplir leur travail. Ceci dit, les modèles choisis diffèrent en fonction de la matière à scier, de la fréquence d’utilisation, mais aussi de celui qui va les manier.

Si vous êtes un utilisateur occasionnel, choisissez la scie circulaire de 1200 watts avec une lame de 10 à 24 dents maximum. En revanche, si vous découpez fréquemment, privilégiez plutôt les modèles de scie de 1800 watts de puissance. Enfin, si vous travaillez dans le bricolage ou la menuiserie et que la scie circulaire compte parmi vos principaux outils de travail, n’hésitez pas à choisir les modèles de 2300 watts plus légers de préférence. La puissance facilitera votre tâche tandis que le poids simplifiera vos allers et retours.