Réussir à surmonter un chagrin d’amour

Un chagrin d’amour est un état émotionnel qui paraît insurmontable. Résultant d’une rupture amoureuse ou d’un amour non-réciproque, il peut nous mettre dans tous nos états : larmes, haine, déprime, colère et résignation. À ce moment-là, on se doute de notre capacité de se remettre en état et d’aimer à nouveau. En revanche, une fois ces phases douloureuses passées, on ressort toujours plus fort. Comment réussir à surmonter ce problème en 4 étapes ?

Accepter d’aller mal et avoir la patience

La première étape qui permet de surmonter un chagrin d’amour est d’accepter d’aller mal. En effet, lors d’une rupture amoureuse, il est courant de passer par un tas d’états psychologiques, notamment le choc, le désespoir, la rage, la colère, la peur, le regret, la tristesse ou encore la nostalgie. Dans certains cas de figure, l’envie de meurtre ou de vengeance peut même apparaître. On veut s’en défaire rapidement pour se sentir bien. Durant cette phase, il est plus qu’important de reconnaître que « c’est humain », c’est-à-dire que tout le monde peut y passer. Cette étape est, d’ailleurs, indispensable pour apprendre, mais aussi pour grandir.

En plus d’accepter d’aller mal, il faut également admettre que cette situation prend beaucoup de temps comme le deuil. En effet, ce temps peut participer grandement à la guérison, mais à condition qu’on accepte la séparation. Quoi qu’il en soit, le chemin à parcourir durant cette période ne sera pas linéaire. Parfois, il y aura des jours éclaircis, puis un autre jour de la colère et de la tristesse. En principe, il faut au moins deux années pour s’en remettre complètement. Pour se faire accompagner par des conseils durant cette longue période, voir www.jerecuperemonex.com.

Essayer de comprendre les raisons de la rupture

La rage peut passer après quelques jours ou quelques semaines. Une fois ce stade franchi, il convient de comprendre la vraie raison de la rupture. En essayant de repasser le film depuis le début, on peut toujours découvrir certains faits évidents sur soi et sur l’autre. En revanche, la personne blessée refuse parfois de les prendre en compte ou de les voir. C’est également pendant cet instant de réflexion qu’il faut essayer de s’interroger sur les forces et les faiblesses de la relation. Par exemple : y avait-il des moments d’expressions sincères des émotions ou des ressentis à chaque problème ? Y avait-il des choses qu’on a dû accepter à contrecœur ? Etc. Toutes les questions méritent une analyse minutieuse pour éviter de répéter les mêmes erreurs dans l’avenir. Par ailleurs, pour mieux rebondir après cette phase, il est préférable de solliciter l’aide d’un psychothérapeute. Ainsi, on peut s’armer face aux éventuelles expériences amoureuses.

Prendre soin de soi

Lors de la fin d’une relation amoureuse, il ne faut jamais rester chez soi à ne rien faire ou envisager une procrastination. En revanche, il est préférable de se socialiser, de planifier des sorties avec des amis, etc. En bref, le plus important est de prendre soin de soi et de trouver du plaisir dans les petites choses. C’est le meilleur moyen de se faire du bien et de rebondir rapidement. Il est, par exemple, envisageable de s’offrir un massage, de danser ou encore de participer à un cours de yoga. On peut aussi investir du temps pour faire des activités sportives, passé en revue des livres sur la relation humaine, sortir le plus souvent au restaurant, etc.

Autrement dit, il faut faire preuve d’imagination, délocaliser les pensées, se donner une nouvelle impulsion et ne jamais se laisser envahir par une douleur psychique qui peut traverser tout le corps. S’occuper avec ces diverses activités est également une bonne occasion de se retrouver et de réapprendre à se connaître. Plus le temps passe, plus on peut constater que ce n’est pas si difficile de sortir la tête de l’eau et de faire des choses sans son ex.

Se faire aider par un professionnel ou par un proche

Ceux qui ont du mal à surmonter seuls cette épreuve peuvent recourir à l’aide d’un psychologue ou d’un spécialiste en coaching personnalisé. Effectivement, certains individus entretiennent la douleur au lieu d’essayer de se reconstruire. Ils ne connaissent même pas la voie pour s’en sortir et se sentent frustrés. Ce coaching personnalisé peut, par exemple, aider à établir un emploi du temps intégrant les actions à entreprendre. Il accompagne aussi la personne blessée à honorer ses engagements et à se recentrer sur elle-même.

Mis à part cela, il est aussi envisageable de se faire soutenir par un proche, notamment des amis, des parents, etc. La personne qui souffre doit, en effet, comprendre que son chagrin n’est pas vraiment un cas isolé. Beaucoup de personnes ont traversé une séparation très douloureuse. Ici, l’idée est de profiter des expériences et des conseils de son entourage pour essayer de s’en sortir. Toutefois, il est important de ne retenir que le meilleur.