Pourquoi assurer un logement que l’on n’occupe pas personnellement ?

assurance propriétaire non occupant

Publié le : 04 février 20237 mins de lecture

Il existe de nombreuses polices d’assurance habitation qui ont pour but de protéger le propriétaire en cas d’événement imprévu. L’assurance propriété non occupant ( PNO ) est l’une d’entre elles. En effet, souscrire à une assurance PNO est un gage de sérénité pour tout propriétaire d’un logement vacant ou loué ou même un occupant libre. La souscription à cette assurance est encore une pratique méconnue de tous. Ainsi, découvrez ci-dessous les intérêts à souscrire à l’assurance pno.

En raison des critères d’une pno !

L’assurance propriétaire non occupant est une assurance habitation spécialement conçue pour les propriétaires qui n’occupent pas leur logement. Dans ce cas, le bien doit être soit loué avec un bail classique ou saisonnier, soit occupé à titre gratuit ou vacant. Il peut également s’agir d’une résidence secondaire occupée occasionnellement. Ainsi, la souscription d’une assurance pno permettra au propriétaire d’être indemnisé en cas de sinistre.

La souscription à l’assurance pno est facultative mais elle est obligatoire pour les propriétaires de biens en copropriété. Cette obligation s’impose depuis l’entrée en vigueur de la loi Alur en 2015. Selon cette loi, les propriétaires de copropriétés, qu’il s’agisse d’un immeuble ou d’une maison individuelle, doivent souscrire une assurance pno afin de se prémunir contre les dangers potentiels.

L’assurance pno est souvent confondue avec la multirisque habitation (MRH) car elle offre les mêmes garanties que cette dernière. Elles couvrent les dégâts des eaux, le bris de glace, le vol et le vandalisme ainsi que les événements climatiques tels que l’incendie, la tempête… Malgré cette similitude, ce sont deux choses très différentes. Leur différence réside dans le fait que la MRH est souscrite par l’occupant du logement alors que la pno est souscrite par le propriétaire non occupant. Mais leur objectif reste le même, à savoir protéger le propriétaire.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site lolivier.fr.

Pour une meilleure protection en cas de sinistre !

Pour un logement que vous n’occupez pas personnellement, l’assurance propriétaire non occupant vous permet d’être protégé en cas de sinistre, plus précisément en cas de survenance éventuelle d’un danger. Elle vous évite même de payer les sinistres que l’assurance de votre locataire ne couvre pas. Il s’agit d’aléas importants tels que l’incendie, les catastrophes naturelles, le vandalisme, les dégâts des eaux, le vol… survenant dans votre logement qui est un bien immobilier. Dans ce cas, l’assurance du locataire prendra en charge les dommages causés au tiers, et non à votre bien. C’est alors que l’assurance pno entre en jeu.

En effet, pour le logement vacant, lorsque les cas de dommages ou de dégradations volontaires se produisent, l’assuré sera indemnisé. Cela permettra de réduire le coût des réparations.

Pour le logement occupé par des locataires, tous les dommages seront pris en charge même ceux qui ne sont pas couverts par le contrat d’assurance habitation des locataires.

Mais que faire lorsqu’un sinistre survient ? La réponse est simple, il suffit de le déclarer à la compagnie d’assurance dès que vous le constatez. Ainsi, vous bénéficierez d’une couverture. Les conditions prévues dans le contrat seront appliquées en fonction des garanties que vous avez choisies.

Il faut noter que c’est le propriétaire d’un logement qui souscrit l’assurance pno. Et comme tous les autres contrats d’assurance habitation, l’assurance pno est facile à résilier. Elle peut être résiliée à tout moment après la première année du contrat, à la fin de l’année ou suite à un changement de situation. Pour ces raisons de facilité, il est judicieux de souscrire une assurance pno pour la protection de vos biens. 

Et aussi, bien choisir son contrat en fonction des garanties proposées et offertes par les assureurs.

Pour bénéficier de certaines garanties !

Comme toute assurance, l’assurance pno offre de nombreuses garanties qui vous éviteront de payer des sinistres qui ne sont pas couverts par l’assurance de votre locataire ou qui ne relèvent pas de sa responsabilité. Il est important de noter qu’étant donné que le propriétaire n’occupe pas personnellement le bien, l’assurance pno entre dans la catégorie des assurances de responsabilité civile et non dans celle des assurances habitation.

En plus des garanties classiques offertes par tout type d’assurance habitation (dégâts des eaux, bris de glace, vol et vandalisme et événements climatiques tels qu’incendies, tempêtes) vous bénéficierez également de garanties spécifiques liées à la responsabilité civile du propriétaire non occupant comme en cas de dommages corporels, incorporels et immatériels pouvant être causés à autrui (voisin, locataire, syndic, tiers …). Cela concerne notamment les troubles de jouissance, le recours des locataires, les vices et défauts de constructions… Pour enrichir votre contrat d’assurance afin de bénéficier d’une protection plus complète, les garanties spécifiques peuvent également être les dommages classiques aux risques locatifs (la garantie loyers impayés), les dégradations du bien causées par le locataire, la perte de loyer dans le cas où votre locataire n’est plus tenu de payer à cause d’un sinistre, les garanties optionnelles  » piscine  » et  » juridique  » pour vous protéger en cas de litige avec votre locataire ou le syndicat de copropriété…

Pour réduire vos dépenses liées à vos obligations !

En tant que propriétaire, vous avez certaines obligations, surtout si votre bien est loué. Il s’agit de la maintenance et de l’entretien du bien en question. Cela concerne surtout les réparations urgentes et les remplacements des gros équipements. Il faut savoir que les locataires ont également des devoirs en tant qu’occupants des lieux. Ces devoirs concernent certains travaux d’entretien.

Ces obligations vont générer des charges. Dans ce cas, il est important de distinguer les charges à la charge du locataire et les charges à la charge du propriétaire. Ces dernières seront incluses dans l’assurance pno que vous allez souscrire.

Les charges à la charge du propriétaire concernent le ravalement de la façade de l’immeuble, le remplacement ou l’achat d’équipements collectifs (chaudière, canalisations, robinetterie), la mise aux normes des ascenseurs et l’entretien de la toiture. A différencier des charges à la charge du locataire qui sont les suivantes : les petites réparations effectuées sur les équipements collectifs, l’utilisation courante des services de la copropriété, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, l’entretien courant des espaces verts et des parties communes. 

Il est à noter que c’est l’ensemble du bien immobilier qui est couvert par l’assurance d’un logement que l’on n’occupe pas personnellement (appartement, maison, immeuble, grange, hangar…).

Comment choisir du linge de lit 180×200 qui couvre toutes les saisons ?
Trouver l’architecte de vos rêves en 4 conseils : un guide pour votre projet mené à bien

Plan du site