Paul Morlet : le parcours d’un jeune entrepreneur

Un jeune homme ambitieux, Paul Morlet, a fondé une grande entreprise d’optique en France. La société compte une centaine de salariés et réalise un chiffre d’affaires d’environ un millier d’euros. L’économie de la compagnie est basée sur de faibles marges de vente et est équilibrée par un volume d’échanges assez important. Mais qu’est-ce qui a poussé Paul Morlet à se lancer dans le monde de l’optique, et comment l’entreprise s’est-elle développée en un rien de temps ? Vous trouverez les réponses à toutes vos questions dans ce guide.

Le parcours de Paul Morlet !

À 18 ans, sans perspective d’emploi, le jeune Paul Morlet entre à la SNCF pour 2 ans d’études, après avoir obtenu son BEP d’électricien. Mais grâce à la formation, il obtient un CDI au SMIC. A cette époque, il gagne peu, cependant, il va aimer son travail. Ce fut une grande révélation pour lui. Par rapport à cela, il a l’idée d’inventer des lunettes publicitaires moins chères sur les verres où seront collés des autocollants microperforés. C’est ainsi qu’est née sa première marque avec laquelle il a pu faire quelques milliers d’euros d’économies personnelles. Il a ainsi été poussé très loin par son ambition. Alors qu’il n’y a pas de marché concurrent, il pense que son concept n’est qu’une révolution. Paul Morlet ne se décourage pas, avec peu de moyens, le jeune entrepreneur joue l’audace sur les réseaux sociaux. Par la suite, les grandes stars internationales portent ses lunettes et s’affichent dans les médias. Dès lors, il réalise un million de chiffre d’affaires en un an seulement. Son audace et son ambition ont porté leurs fruits.

Le succès du jeune entrepreneur !

Le secteur de l’optique, imposé par les grandes marques depuis des années, a vu le succès et l’émergence des magasins Lunettes Pour Tous suite à la création du jeune Paul Morlet. Avec des prix très attractifs sur un marché classique, l’enseigne a su attirer la clientèle en investissant des millions d’euros. En effet, le coût d’une paire de lunettes peut aller jusqu’à plusieurs centaines d’euros. Chez Lunettes Pour Tous, avec un prix autour de 10 euros, les lunettes peuvent être disponibles en seulement dix minutes. Le concept de l’entrepreneur a révolutionné le marché de l’optique. Auparavant, il fallait plusieurs jours pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste. Depuis son invention, la stratégie de vente est la clé du succès de l’entreprise. En effet, l’entreprise peut couvrir 80% des corrections de la vue demandées par ses clients grâce à un énorme stock de lentilles disponibles dans tous ses magasins. L’entreprise prévoit d’étendre son réseau de magasins en France et vise à augmenter son chiffre d’affaires dans les années à venir. Et ces objectifs seront effectivement suivis par une augmentation du nombre d’employés au service des clients.

Le concept des Lunettes Pour Tous !

Le concept de Lunettes Pour Tous consiste à proposer pour 10 euros des lunettes à retirer en 10 minutes, verres et montures compris. Ces dernières sont importées d’Asie, comme le font de nombreux opticiens sur le marché français. Les verres progressifs ont été fabriqués uniquement en Corée du Sud et les verres unifocaux ont été modelés dans des laboratoires coréens et chinois. paul morlet offre à ses clients la possibilité de choisir entre une gamme premium et une gamme de base. Grâce à des machines japonaises, l’entreprise peut concevoir des centaines de verres par jour. En effet, la découpe des verres et l’assemblage des montures se font en magasin. De ce fait, la plupart des commandes sont réalisées et disponibles sur place. En revanche, les verres sur mesure sont produits en Corée du Sud, ce qui nécessite un délai d’attente de quelques jours. Le concept de Lunettes Pour Tous est basé sur une économie d’échelle, qui s’explique par une augmentation de la quantité produite et une diminution du coût unitaire.

La stratégie basée sur la quantité !

Lunettes Pour Tous doit pouvoir vendre des centaines de lunettes par jour pour que son nouveau concept dans le monde de l’optique fonctionne. Le jeune entrepreneur a donc mis à sa disposition 40 opticiens dans chacun de ses magasins, dont la préparation des lunettes doit se faire en 10 minutes. La firme dispose également d’une machine de fabrication japonaise, qui est personnalisée pour parvenir à ce résultat. De ce fait, l’équipe de Paul Morlet peut maximiser sa production avec une capacité de 500 montures en une journée. Avec la mise en place de chaque magasin, l’investissement total s’élève à un million d’euros. Mais pour diversifier les collections et minimiser les coûts, le jeune entrepreneur a poussé sa propre marque de montures et de lunettes. Cependant, l’implantation de magasins dans les grandes villes est indispensable pour assurer le flux nécessaire, compte tenu de l’objectif de vente de l’entreprise. La stratégie de l’entreprise est donc de construire un cercle vertueux entre les volumes de vente et les prix pratiqués.