Métiers et emploi dans le droit et la justice

De nombreux métiers sont recouverts par le droit et la justice. Pour exercer en tant que gestionnaire de contrats d’assurance, juriste dans diverses sociétés, de magistrats ou avocats, en passant par l’inspecteur ou commissaire de police, il est crucial d’apprendre le droit. Zoom sur tous ces métiers qu’on trouve à la fois dans le secteur public et privé.

Les magistrats

On devient juge à la suite des formations au sein de l’Ecole Nationale de la Magistrature. En effet, les magistrats sont des agents de l’Etat avec un emploi assuré. Ils sont au même rang que les directeurs de centre d’incarcération, des conseillers de probation etc. qui suivent leurs études à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire. Les greffiers les secondent au sein d’un tribunal, leur lieu de travail. Ces greffiers sortent de l’Ecole Nationale des greffes. Les juges prononcent des jugements concernant des litiges à la suite de la soumission des parties, ou la réquisition du parquet. En charge d’application de la loi et d’énoncer le droit, un juge a l’oreille attentif face aux témoins et accusateurs. A l’issue de son jugement, il donne son verdict. Cela peuvent être des dommages et intérêts, des peines et des sanctions.

Il y a aussi les magistrats d’instance et de grande instance. Il existe nombreuses sortes de magistrats : les magistrats d’instructions, les magistrats pour les affaires de famille, les magistrats pour les enfants, et les magistrats de parquet qui appliquent les lois. En outre les magistrats d’instance et de grande instance traitent certaines catégories d’affaire. Pour mener à bien leur mission, les juges sont amenés à travailler avec d’autres professionnels de la justice comme les avocats, les huissiers, etc. Pour plus d’informations sur les métiers de droit et de la justice, cliquez sur edition-juridique.fr

Le métier d’avocat

Soumis aux règles déontologiques de son métier, l’avocat est un défenseur et un représentant de son client devant les tribunaux. Son client peut être des sociétés, des particuliers ou autres. Un avocat peut avoir une spécialité. En effet, leurs affaires peuvent être d’ordre civil ou pénal. Quand ils s’agissent des divorces, des litiges ou des affaires de séparations comme les divorces, l’affaire est d’ordre civil. Sinon, un avocat traite aussi les affaires pénales. Dans ce cas, il intervient dans toutes sortes délits, des crimes de tous les niveaux ainsi que des contraventions.

En cas de litige, un avocat est le représentant légal de son client lors du procès de celui-ci. Dans le cadre de son rôle, il dresse un dossier de synthèse pour défendre son client devant les juges. Outre cela, les entreprises sollicitent souvent des avocats pour des conseils juridiques. Un avocat peut exercer à la fois en tant que conseiller juridique et défenseur de ses clients. L’inscription au barreau est obligatoire pour un avocat. Il doit aussi être un bon orateur et un rédacteur hors-pair. Son travail consiste à une plaidoirie lors de l’audience.

Les autres métiers d’auxiliaires de justice : notaires, huissiers

Un notaire, qui est un officier public, a reçu de la délégation de l’Etat. De multiples obligations lui sont soumises. Il a un engagement personnel pour l’ensemble de son métier. Son premier rôle est l’authentification des actes. Il peut rédiger des contrats pour un mariage, régler des successions et des testaments. Il peut tenir aussi le rôle de conseiller auprès de ses clients. Puis, nommé par le garde des Sceaux, un huissier de justice constate des faits comme les preuves. Il donne aussi des informations aux concernés des décisions émises par la justice.

Il procède ensuite aux applications de ces décisions. Tout comme l’avocat, notaires et huissiers exercent leurs fonctions d’une manière libérale. Leurs rémunérations proviennent de leurs clients. La fluctuation de leurs revenus dépend donc du nombre de leurs clients.