Lunettes Pour Tous ou la promesse de ne plus payer ses lunettes trop cher

Lunettes Pour Tous

Paul Morlet est un peu comme Xavier Niel en optique. À l’image de Free qui a révolutionné le marché de la téléphonie mobile, Lunettes Pour Tous bouscule le marché de l’optique. Le pari fou de ce jeune PDG de 24 ans : en s’offrant des lunettes pour 10 euros et en les préparant en 10 minutes, tout le monde peut voir la vue. Les lunettes ne sont pas chères. Cette idée a l’air bien sur le papier, mais comment fonctionne-t-elle dans la pratique?

 Les lunettes à 10 €, est-ce possible?

 Le seul magasin Lunette Pour Tous dont Paul Morlet  le fondateur est situé rue Turbigo dans le premier arrondissement de Paris. Tous les jours et les samedi, les clients vont et viennent. Sur la longue table en bois, se trouvent des cadres à essayer, un vendeur vêtu d’un polo bleu. Un gros avantage : si vous êtes en correction, comme dans 80% des cas, vous pouvez recommencer en 15 minutes et porter une paire de lunettes adaptée à votre vision. Et cela ne coûte que unedizaine d’euros.

Comment se peut-il ? La firme Lunettes Pour Tous propose 18 000 verres optiques, correcteurs, qui sont les verres les plus utilisés en France. Si vous avez une prescription, vous pouvez choisir votre monture parmi 34 modèles disponibles tous conçus par l’ami lyonnais du fondateur Paul Morlet. Si les verres sont en stock, vous partirez immédiatement avec les verres. Sinon, vous attendrez 5 jours, ce qui est le temps de commander les verres. Ensuite, tout se fait via une application mobile conçue en interne. Une fois la vente terminée, toutes les données seront envoyées au sous-sol du magasin, où deux employés sont chargés de couper et d’assembler les verres sur la chaîne de montage à l’aide de grandes machines industrielles. Ces machines sont exactement les mêmes que les machines d’opticien classiques, mais pour pouvoir suivre, elles sont plus puissantes.

 La firme Lunettes Pour Tous développe son champ de vision

 Victime de son succès, la rue Turbigo des Verres Pour Tous est toujours pleine de files d’attente. En octobre 2014, il faut être patient et espérer repartir avec ses lunettes. Le vendeur doit attendre 2 – 3 heures. Le délai de 5 jours ouvrés pour la réception des lunettes a également été allongé : dans certains cas, cela peut prendre plusieurs semaines. Pour surmonter ces difficultés techniques et continuer à développer son entreprise, Paul Morlet a ses propres idées. Lunettes Pour Tous emploiera plusieurs salariés, et d’autres magasins ouvriront en 2015, notamment à Lyon et Lille. En parallèle, vous pouvez également commander une paire de Verres Pour Tous directement sur le site de la marque via Internet. Pour ce faire, il vous suffit de connaître les données de la sphère, du cylindre, de l’axe et de la distance interpupillaire. Ensuite, on se laisse guider, comme si on achetait tout en ligne. À ce prix, vous pouvez exposer des lunettes partout au bureau, dans la voiture, dans le sac à main, dans la maison et plus important encore, les lunettes deviennent des accessoires de mode.

 250 paires de lunettes vendues chaque jour avec une marge brute à 50%

 En 2014, Lunettes Pour Tous lance une vague de marketing : on a prouvé que les opticiens sont des voleurs. Ils vendent des produits dits Made in France, qui sont en fait fabriqués en Chine. Cependant, l’entrepreneur paul morlet ne transige pas et ouvre rapidement trois magasins à Paris, Lyon et Marseille. Chaque magasin produit plus de 500 paires. Leur magasin parisien vend 250 paires par jour, avec une marge brute de 50%. C’est-à-dire près de 100 fois les ventes actuelles du magasin. De plus, son modèle commercial est basé sur des prix bas, de faibles bénéfices et des ventes élevées. Ces résultats vont rendre jalouses les grandes marques de lunettes et continuer à vendre des lunettes à un prix moyen. Et selon le taux de remboursement réciproque à une optimisation de facture, chaque jour, ces trois magasins accueillent plus de 5 000 clients venus de toute la France, et même de l’étranger.

 Un accroissement organique qui finance les nouveaux magasins

 Le label Lunettes Pour Tous prévoit de s’implanter en France d’ici 3 ans, atteignant 20 magasins et ouvrant deux magasins à Bordeaux et Lille. L’objectif de la marque est d’ouvrir des magasins dans les grandes capitales européennes. L’objectif est aussi de s’installer dans les pays à faible sécurité sociale. Après avoir traité le marché français, l’un des marchés les plus complexes, il est principalement tributaire des subventions d’entraide en d’autres pays européens. Il devrait être plus facile pour les pays de s’implanter : dans d’autres pays, les gens dépensent de l’argent pour acheter des lunettes.

Paul Morlet déploiera également son service B2B avec une équipe d’opticiens, qui se rendra directement dans l’entreprise pour des tests de vision. S’appuyant sur la maîtrise de la croissance, Lunettes Pour Tous et ses 105 salariés ont réalisé un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros en 2016 et ont doublé la croissance entre 2015 et 2016. Pour l’avenir, Paul Morlet a déclaré qu’il n’a pas à courir partout à la recherche d’investisseurs. Son magasin est rentable, et il peut utiliser ses fonds de roulement pour financer la prochaine ouverture. 

Pourquoi investir dans l’immobilier neuf ?
Recherche d’emploi : conseils pour se mettre dans les bonnes conditions