Les techniques d’isolation thermique par l’intérieur

Isolation thermique

Une bonne isolation thermique est nécessaire pour réduire les coûts énergétiques des ménages, augmenter le confort général de la maison et prévenir les pertes de chaleur. En France, la méthode d’isolation la plus populaire utilise l’isolation thermique par l’intérieur. Il offre un excellent rapport qualité-prix lorsqu’il est utilisé dans la construction de nouveaux projets ou de rénovations. Il est facile à utiliser, abordable et pratique.

Pourquoi faire l’isolation thermique par l’intérieur ?

La deuxième zone de la maison, derrière les murs, est celle où les déperditions énergétiques sont les plus importantes. L’isolation des murs permet de réduire les pertes d’énergie de plus de 20 %. Les coûts de chauffage mensuels peuvent fuir à travers les murs vers d’autres pièces. Afin de garder les maisons isolées, l’isolation des murs est nécessaire. Les factures énergétiques quotidiennes peuvent diminuer, car les gains s’avèrent rapidement mesurables. Indirectement, cela entraîne également une moindre utilisation des appareils de chauffage grâce à la visibilité des résultats. En fait, l’isolation mur intérieur augmente le confort tout au long de l’année. Les murs avec isolation réduisent également les fluctuations de température en limitant au maximum les variations. Cela améliore le confort acoustique et l’isolation thermique. Il est important de bien isoler les murs de l’habitat par l’intérieur afin d’éviter également les effets négatifs des ponts thermiques (murs froids). Il est recommandé de faire appel à un professionnel en matière d’isolation des murs pour améliorer les performances d’isolation, et l’efficacité globale du mur. Ainsi, l’isolation mur intérieur est le moyen le plus rapide et le plus abordable d’isoler les murs. Cette technique d’isolation offre des avantages tels qu’une réduction des coûts énergétiques et un confort accru.

Quelle technique pour isoler les murs par l’intérieur ?

Diverses méthodes peuvent être utilisées pour isoler un mur de l’intérieur. Celles-ci vont de la construction d’un espace clos via une structure ou l’utilisation d’un double mur. L’application d’une isolation indirecte via un matériau projeté ou un matériau noyé dans le mur lui-même est également possible. Différentes méthodes donnent des résultats différents pour l’isolation murs intérieurs :

  • Application directe de blocs ou de panneaux : En plus du mur, des panneaux et des blocs peuvent être directement appliqués. Ce sont des structures composites constituées de panneaux semi-rigides ou rigides qui sont collés au mur intérieur à l’aide de chevilles ou de colle. Les panneaux de produits peuvent être fabriqués à partir d’ouate de cellulose de fibres de bois ou de polystyrène. Ils peuvent également être créés à partir de polyuréthane, qui a une efficacité thermique élevée. En utilisant cette méthode, les maisons n’auront pas besoin de trop réduire l’espace de vie. Lorsque vous choisissez des isolants pour un mur, assurez-vous qu’ils s’harmonisent bien avec la construction environnante.
  • La technique d’isolation projetée : Pour cette méthode d’isolation par l’intérieur, la ouate de cellulose et le polyuréthane sont les isolants les plus couramment utilisés. Ces matériaux isolants sont projetés sur le mur avec des problèmes de planéité, voire des défauts de surface du mur. Des enduits isolants, comme la chaux-chanvre, peuvent être appliqués sur le mur pour réduire sa froideur. Ils peuvent être utilisés en complément d’un isolant, car les faibles épaisseurs n’offrent pas une efficacité thermique optimale.

Autres méthodes d’isolation thermique par l’intérieur

Il existe également d’autres techniques d’isolation thermique par l’intérieur. Il y a, par exemple, l’application directe dans une structure (métallique ou ossature bois). Cette approche fonctionne bien lorsque le mur n’a pas une capacité portante suffisante ou est criblé de défauts majeurs. En plus des panneaux semi-rigides, des rouleaux et des isolants soufflés ou coulés peuvent être installés à l’aide de l’ossature. La laine biosourcée comme la laine de chanvre ou la ouate de cellulose peut être utilisée comme isolant. Il peut être inclus dans l’ossature en insert, puis recouvert d’un pare-vapeur et fini avec des voliges pour isoler l’intérieur. Il s’agit de l’approche la plus variée de l’isolation des murs, en travaillant avec les murs intérieurs qui subissent des dommages. Une grande variété d’options d’isolation mur intérieur sont disponibles, changeant pour tirer parti des supports endommagés. En outre, vous pouvez aussi recourir à la méthode de contre-cloisons maçonnées. Si votre mur intérieur présente des défauts majeurs, vous pouvez utiliser une contre-cloison en maçonnerie pour atténuer les problèmes. En plus de créer un deuxième mur, une isolation supplémentaire doit être empilée entre les deux murs. Idéalement, cela se fera par l’utilisation de panneaux ou d’autres matériaux en vrac. Il est nécessaire de vérifier que le sol peut supporter le poids de la double cloison en cours d’installation avant de le faire. Ajouter de l’inertie à une maison permet d’améliorer la température pendant l’été. Cela réduit également considérablement l’espace de vie à l’intérieur.

Bien préparer les murs avant d’entamer les travaux d’isolation par l’intérieur

Quelle que soit la technique que vous allez utiliser pour l’isolation murs intérieurs, il faut bien préparer vos murs pour assurer la réussite de ce projet d’isolation. Par exemple, vous devez enlever le papier peint à l’intérieur afin de réduire le risque d’accumulation d’humidité. Avant de retirer le papier peint, il est important de consulter le fabricant ou un professionnel lié au produit. Certains enduits à base de plâtre ou de chaux ne résistent pas à l’humidité ; dans ce cas, demandez conseil au fabricant ou au professionnel pour enlever le papier peint sans l’abîmer. Par ailleurs, avant d’isoler, le mur doit être étanche à l’eau et à tout problème d’humidité. Sinon, l’isolation pourrait se dégrader rapidement. L’étanchéité à l’air est essentielle au maintien de l’efficacité de l’isolation. De petites fuites d’air peuvent réduire considérablement l’efficacité de l’isolation. Avant d’installer l’isolation, assurez-vous qu’aucun accessoire supplémentaire n’est monté dans le mur (tel que des prises, des fils ou des meubles), ou installé dans le sol via des câbles, des prises ou des conduits VMC. 

Quels sont les avantages des cagnottes en lignes ?
Le référencement web : comment ça marche ?