Découvrez la psychologie du développement

La psychologie du développement est une discipline du XIXe siècle née des travaux de Wilhelm Preyer et de Charles Darwin. Elle s’attache généralement davantage aux évolutions et aux bouleversements auxquels sont confrontés des adolescents et des enfants que ceux vécus par des adultes. Comment alors comprendre facilement cette psychologie du développement ?

Psychologie du développement, c’est quoi exactement ?

Les spécialistes en Psychologie démontrent que le développement humain est survenu après un changement systématique à impact psychologique qui existait durant l’existence de la personne. Pendant ce processus, l’individu accède à quelques états assez complexes. La branche de cette psychologie s’intéressant à cette évolution est notamment la psychologie du développement.

En clair, la psychologie du développement a comme rôle d’expliquer certaines transformations que les individus subissent au cours du temps. Ces genres de changements pourront s’expliquer à la manière des facteurs avec quoi ont fait face discontinuité, continuité, environnement, héritage… par opposition. Dans cette situation, le psychologue essai d’amener son patient à comprendre parfaitement le contexte où il se développe et son évolution. Le développement devra être vu tel un processus global, souple et continu. Certains experts soutiennent que la culture et la société imposent et obligent plusieurs tâches complexes dans le développement de l’Homme. Le fait de moyenner le processus de socialisation, la réalisation de ces activités va finir par être une aspiration de l’individu-même.

Il existe normalement huit étapes de bas dans le développement de l’être humain. Il y a par exemple une étape incorporatrice, par quoi la phase orale et sensorielle commence lors de la naissance et se prolongeant jusqu’à l’âge d’un an, durant lequel le petit dépendra de son milieu complètement, l’étape précoce enfance, de 1 an à 3 ans. Pour plus de détails sur l’histoire, consultez ce site

Quel est le principe de cette psychologie du développement ?

Les analyses ont présenté que le développement d’un enfant traverse plusieurs étapes que vous pouvez regrouper en quelques effets de développement : la personnalité ; les fonctions mentales ; la motricité ; l’affectivité ; des conduites sociales.

L’objectif de cette méthode est de comprendre les évolutions pour guérir et prévenir les troubles psychologiques que pourront rencontrer ces individus. En outre, les chercheurs utilisent plusieurs approches dans leurs expériences : une approche longitudinale avec quoi il y a un suivi des mêmes individus à plusieurs moments de leur quotidien, une approche transversale avec divers individus d’une tranche d’âge sont analysés et une approche séquentielle avec une combinaison de l’approche transversale et de l’approche longitudinale. Ces diverses approches vont permettre de dégager quelques théories sur le développement des êtres humains.

Quelles sont les méthodes à utiliser dans la psychologie du développement ?

La première technique utilisée est l’observation directe dans une situation naturelle, ce qui donne lieu à des chroniques, nommée « biographies de bébés » : certains chercheurs de l’époque du XXI e siècle notaient les comportements de leur enfant dans les premières années ou les premiers mois au jour le jour. Cette façon de faire est toujours utilisée jusqu’à présent pour composer des corpus de données, particulièrement sur l’acquisition du langage. Mais cette observation est devenue une observation provoquée, avec une situation délibérément construite selon l’objectif. Par exemple, un ancien psychologue observait le comportement de ses enfants qui devaient retrouver un objet qu’il a caché derrière un autre.

La prise en compte de ces données se fait aussi par l’emploi de méthodes psychométriques : échelles de développement, questionnaires, etc. En outre, l’utilisation de sa vidéo a simplifié l’enregistrement et le déroulement temporel de leurs comportements, et comme le précisait Wallon sur le cinéma, l’observation est à réaliser quand l’enregistrement est fait, car il faut coder et sélectionner les aspects pertinents. Puis, l’usage des ordinateurs s’est notamment généralisé à chacune des étapes de la recherche. Cela permet tout particulièrement de contrôler parfaitement la présentation des tâches et de prendre note des caractéristiques des réponses avec plus de précision.

Quelques modèles statistiques, de développement et évaluation

Vu le progrès de l’informatique, l’usage de méthodes statistiques s’est beaucoup généralisé. Il y a par exemple, la modélisation conçue par un psychométricien qui permet de fabriquer des dimensions de développement où, sur une échelle identique, se placent ordonnés les individus et les items du test qui ont répondu au test.

Il y a également des modèles de croissance en ligne permettant d’aimer la variabilité interindividuelle de formes de développement à l’aide d’un corpus de données de type longitudinal. Parfois, l’application du modèle de stat à des données inscrites dans une durée précise ne suffit pas à composer un modèle de développement. D’ailleurs, les calculs statistiques ont décrit des relations attestées empiriquement. Mais ces relations n’ont aucun sens sauf si elles peuvent répondre à une question préalable ou si cela conduit à rechercher les mécanismes et processus qui ont pu les produire. Mis à part les calculs, il faut aussi s’interroger sur l’opération des variables en cours. Par exemple, si vous cherchez à mesurer l’estime de soi, il faut procéder par l’autoévaluation globale, ou choisir une autoévaluation.