Comment entretenir un mur végétal ?

L’inclusion de la nature dans un environnement urbain contemporain est de plus en plus reconnue comme une bonne pratique dans la société. Un jardin vertical transforme l’ambiance de n’importe quel espace, c’est la solution pour ceux qui recherchent la qualité de vie. Bien que certaines règles soient spécifiques aux environnements intérieurs et extérieurs, il existe des conseils généraux dans l’entretien d’un mur de plante verte.

Comment entretenir un mur végétal ?

Maintenir un arrosage régulier. Un mur floral doit avoir dans ses composants ayant des besoins d’irrigation et d’éclairage similaires. Ainsi, pour faciliter cette irrigation, un mur végétal doit disposer d’un réservoir au fond du module. Le calendrier d’arrosage sera maintenu en fonction de la végétation choisie. En général, elle doit se faire tous les deux jours.

Ajouter de l’engrais ou du fumier de préférence naturelle sur le sol de votre mur végétal. Ces composants sont nécessaires pour améliorer la croissance de la végétation.

Assurer une incidence d’éclairage adéquate et cela en fonction du type de végétation que vous avez choisi pour votre mur. Ici, il est important de se renseigner, car la réaction des plantes face à la lumière est différente. Certaines plantes survivent mieux dans des endroits plus humides et avec une lumière indirecte contrairement à d’autres qui sont mieux dans des endroits très ensoleillés. Faire une taille régulière de votre mur végétal. La santé des feuilles est importante pour conserver une belle végétation. Il est recommandé, de tailler votre mur chaque fois des feuilles jaunes ou malades apparaît. Les feuilles de cette couleur réduisent la force de la plante et entravent le flux de croissance.

Toutes ces démarches sont primordiales pour assurer la fertilisation de la végétation. Cette étape est fondamentale pour garantir des plantes saines.

Recommandations essentielles pour un mur végétal

Lors de toute installation d’un mur végétal, il est très important de faire attention à la charge supplémentaire engendrée par ce mur. La surface d’appui ou le mur doit pouvoir supporter le poids généré par le système et cela autour de 20 kg par m². 

Pour l’irrigation, il est nécessaire de prévoir des points d’eau et d’énergie à proximité de votre jardin vertical lorsque vous envisagez d’utiliser un système d’irrigation automatisé. 

Quant à l’étanchéité, le mur de soutien doit être imperméable pour empêcher tout transfert d’humidité du système d’irrigation ou de la végétation. Par précaution et pour éviter autant que possible tout problème d’infiltration, il est recommandé d’utilisation de matériaux d’étanchéité de qualité.

Il faut aussi se soucier de l’infiltration. Pour cela, il est nécessaire de créer une isolation, créer une distance entre le jardin et le mur pour éviter que l’humidité ne passe de l’un à l’autre.

Il est également essentiel de bien positionner les murs végétalisés afin d’éviter une exposition totale au soleil.

Un contrôle systématique de l’irrigation qu’elle soit manuelle ou automatique est recommandé.

Quels sont les avantages d’un mur végétal ?

Bien que principalement, un mur végétal soit attribué en tant qu’élément esthétique, leurs bienfaits ne s’arrêtent pas là.  

Un mur végétal a la capacité de la réduire la charge thermique de l’environnement comme toute plante verte.

Il a aussi un pouvoir acoustique qui est de retenir les bruits.

L’humidification et filtration de l’air qu’il procure débarrasse votre intérieur ou votre extérieur des composés organiques volatils.

Comme tout jardin digne de ce nom, les murs végétaux embelliront les environnements intérieurs et extérieurs. 

Cependant, s’ils sont mal entretenus, les plantes risqueront de mourir et ce ne serait pas très beau à voir. Le plus gros souci avec ce beau jardin est que son besoin d’entretien est constant et sans fin, ce qui engendre un coût fixe. De plus, l’investissement initial est aussi très conséquent surtout avec les nombreuses précautions nécessaires pour son installation.