Comment connaître la performance énergétique de son logement avant d’envisager des travaux ?

performance énergétique

Publié le : 28 mai 20236 mins de lecture

Désormais, il n’est plus possible de vendre ou de mettre en location un bien immobilier s’il ne présente pas des performances énergétiques satisfaisantes. Une telle évaluation aura également des intérêts pour réduire le montant de vos factures. Comment se déroule-t-elle ? Quel est son coût ? Est-elle durable dans le temps ? Vous trouverez les réponses à toutes ces interrogations en vous plongeant, sans plus attendre, dans le texte ci-dessous.

Qu’est-ce que la performance énergétique ?

La performance énergétique d’un logement représente la quantité d’énergie nécessaire à son fonctionnement. Deux principaux éléments vont avoir une influence directe sur elle. Il s’agit de la qualité des équipements (système de chauffage, ventilation, capacité à produire de l’électricité, etc.) et de la qualité des différentes isolations (murs, toit et sol).

Réaliser des travaux de rénovation énergétique aura de nombreux avantages pour un propriétaire immobilier. Parmi les plus intéressants figurent notamment :

  • une plus grande sensation de confort
  • une meilleure valorisation de son bien en cas de revente
  • une réduction de ses factures d’énergie
  • une moindre production de gaz à effet de serre contribuant ainsi à meilleure préservation de l’environnement

Pour plus d'informations : Diagnostic ENSA : comment sont mesurées les nuisances sonores et aériennes ?

Comment la mesurer ?

La performance énergétique d’une habitation s’obtient grâce au diagnostic de performance énergétique (DPE). Les résultats informeront sur la consommation énergétique du bien et sur ses émissions de CO2. Une note sera également attribuée. Les bâtiments les moins énergivores seront classés dans la catégorie « A » tandis que les plus gourmands en énergie seront évalués « G ». Pour les futurs acquéreurs, il suffira donc de quelques secondes pour évaluer la qualité d’un bien.

Vous auriez tort de considérer le DPE comme une simple évaluation ou une simple constatation. Ce document donne également plusieurs pistes permettant d’améliorer la performance énergétique actuelle. Concrètement, le propriétaire se verra remettre une liste des travaux d’écoconstruction les plus intéressants à réaliser. Libre à lui ensuite de suivre (ou non) de telles préconisations !

Différentes méthodes d’évaluation

Avant d’entrer plus en profondeur dans le fonctionnement d’un DPE, il est intéressant de rappeler que seul un professionnel certifié est habilité à réaliser un tel diagnostic. Dans le cas contraire, l’évaluation n’aurait pas la moindre valeur légale. Vérifier donc bien l’identité du diagnostiqueur avant de le contacter. Vous limiterez ainsi le risque de vous faire arnaquer par des individus peu scrupuleux.

Les professionnels du diagnostic ont le choix entre deux méthodes pour construire leur analyse. La première, baptisée 3CL, a été appliquée pour la première fois en France en 2006. Elle repose essentiellement sur un usage standardisé du bien et se construit à partir d’hypothèses. Vous aurez donc compris que cette méthode n’indiquera pas avec précision la consommation du logement. Elle donnera plus exactement un aperçu de son niveau de performance.

La seconde méthode d’évaluation se base, au contraire, sur les précédentes factures énergétiques du bien diagnostiqué. Le propriétaire devra ainsi fournir ses relevés de chauffage et d’eau des trois dernières années au minimum. Pour obtenir un résultat plus précis, n’hésitez pas à remonter plus loin dans le temps. Le diagnostiqueur pourra alors calculer une moyenne des dépenses en énergie qu’il rapportera à la surface de l’habitation, obtenant alors sa consommation.

Combien coûte un tel diagnostic ?

Le diagnostic ne peut être réalisé qu’à la demande du propriétaire du logement, qu’il soit privé ou public. Il est donc logique que ce dernier doive régler le montant de la facture. Contrairement à une idée reçue, les tarifs de ce diagnostic ne sont pas réglementés. Par conséquent, les professionnels demeurent libres d’appliquer les prix qu’ils souhaitent, comme le rappelle l’excellent site spécialisé dans le financement de tous les projets j-ecorenove.credit-agricole.fr. N’hésitez donc pas à demander des devis et à faire jouer la concurrence afin de profiter des meilleures offres !

Plusieurs paramètres vont influencer le montant à payer par le client, à commencer par la localisation du bien à évaluer et par sa surface. Pour une maison de type T4 située en campagne ou dans une ville moyenne, comptez entre 100 et 250 € pour cette prestation.

Une durée de vie limitée

Le législateur a défini une durée de vie maximale pour un DPE. Celle-ci est fixée à 10 ans. Veuillez toutefois noter l’existence de deux exceptions. Ainsi, si votre diagnostic a été réalisé :

  • entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017 inclus : il demeurait valable jusqu’au 31 décembre 2022 inclus
  • entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021 inclus : il reste valable jusqu’au 31 décembre 2024 inclus

Comment choisir du linge de lit 180×200 qui couvre toutes les saisons ?
Trouver l’architecte de vos rêves en 4 conseils : un guide pour votre projet mené à bien

Plan du site