4 façons d’améliorer votre endurance à vélo

Que vous veniez de commencer à faire du vélo ou que vous en fassiez depuis des années, il arrive un moment où votre niveau actuel ne vous suffit plus. Que vous souhaitiez brûler plus de graisse, développer plus de muscles ou simplement augmenter la longueur de votre trajet, vous vous demandez peut-être comment vous pousser lorsque vous faites du vélo. Les cyclistes doivent avoir l’endurance nécessaire pour continuer, notamment lorsque le terrain devient difficile ou que les autres cyclistes accélèrent le rythme. Vous pouvez être un cycliste de loisir ou un compétiteur sérieux. Dans tous les cas, vous pouvez améliorer votre endurance à vélo en prenant quelques mesures pour devenir plus fort et tenir plus longtemps. Voici quatre façons pour vous d’améliorer votre endurance à vélo.

Roulez régulièrement et plus longtemps

Une bonne façon de mesurer et d’améliorer l’endurance est de faire du vélo souvent et de faire des sorties plus longues. En vous étirant régulièrement et en augmentant la durée de vos sorties, vous commencerez à constater de petites améliorations au fil du temps. Sur le site de Vallnord bike park, il y a la possibilité de passer de superbes journées à vélo. Si le temps le permet, essayez de programmer au moins une sortie par semaine plus longue que vos sorties habituelles. Il n’est pas nécessaire que ce soit un entraînement intense. Vous pouvez y aller doucement. L’idée est d’habituer votre corps à rester sur votre vélo pendant des heures. Faites également plusieurs sorties plus courtes qui peuvent inclure un mélange d’exercices modérés à intenses. La difficulté d’accroître l’endurance de cette manière est que les améliorations peuvent parfois sembler lentes. Gardez donc une trace de vos temps et de vos kilomètres parcourus, et fixez-vous des objectifs ! Il est utile de vous récompenser lorsque vous atteignez des étapes importantes, mais évitez les récompenses comme la malbouffe ou les choses qui vous retiennent à l’intérieur. Vous pourriez peut-être acheter un t-shirt sur le thème du cyclisme ou une nouvelle bouteille d’eau ou une lampe de vélo pour les longues randonnées, tôt le matin ou tard le soir.

Incluez l’entraînement musculaire

Ne limitez pas votre régime d’exercice au cyclisme. Rendez-vous à la salle de sport, mais pas à un cours de spinning. Laissez le spandex rembourré à la maison. Enfilez votre t-shirt de cyclisme préféré et rendez-vous dans la salle de musculation. Faites une série de répétitions pour améliorer la force des muscles sur lesquels vous comptez en faisant du vélo. Certains exercices de musculation très énergiques feront travailler vos muscles d’une manière différente de celle du vélo, ce qui les maintiendra en forme tout en vous poussant d’une manière à laquelle vous n’êtes peut-être pas habitué. Cela renforce votre tronc et vos muscles tout en ajoutant de la variété afin qu’ils ne s’habituent pas trop à des exercices spécifiques. Ciblez vos fessiers, vos quadriceps, vos ischio-jambiers et votre tronc. Ce sont les muscles dont vous avez le plus besoin pour être un cycliste efficace. Et n’oubliez pas de vous étirer pour que vos muscles et vos ligaments restent souples. Il n’y a rien de pire que de se froisser un muscle ou de se rompre un tendon lors d’une longue randonnée. Il est préférable de s’étirer avant et après une séance d’entraînement. Si vous n’avez jamais fait de musculation auparavant, commencez lentement et allez-y doucement.

Incluez du temps pour le repos et la récupération

Le cyclisme est un entraînement cardio assez intense qui peut contribuer à l’accumulation d’un excès d’acide lactique. Pour garder cela sous contrôle et éviter les blessures, vous devez vous reposer et récupérer. Cela signifie que vous devez vous refroidir après chaque sortie en pédalant suffisamment lentement pour pouvoir tenir une conversation avec un autre cycliste et en vous étirant lorsque vous descendez de votre vélo. Cela signifie également prendre un jour de repos chaque semaine et dormir suffisamment. S’accorder du temps pour se reposer et récupérer vous permettra non seulement de faire une pause, mais aussi d’augmenter votre vitesse et d’éviter la fatigue musculaire pendant les longues sorties.

Focus sur votre nutrition

Manger un régime alimentaire dense en nutriments peut faire des merveilles pour votre endurance. Incluez beaucoup de protéines maigres, de fruits et légumes frais et de fibres solubles dans votre alimentation. Les aliments transformés ne vous aideront pas à améliorer votre endurance. Avant une sortie, prenez un repas équilibré comprenant des glucides sains, comme des céréales complètes. Pendant que vous êtes sur votre vélo, prenez des barres protéinées ou des mélanges de fruits et légumes naturels et plus d’eau que vous ne pensez pouvoir en boire. Une bonne hydratation est nécessaire au bon fonctionnement de vos muscles et de vos organes. Ne vous inquiétez pas de devoir aller aux toilettes trop fréquemment ; si vous vous poussez, vous devriez transpirer la majeure partie de ce liquide.

En suivant ces simples suggestions, vous devriez être en mesure d’améliorer votre endurance à vélo. Des sorties plus longues, un entraînement musculaire, un repos adéquat et une alimentation nutritive contribueront tous à une meilleure endurance. Votre objectif est d’être en mesure de suivre vos camarades de vélo ou vos concurrents et d’apprécier le processus. Continuez à faire du vélo et à travailler, et vous ne manquerez pas de voir des résultats et des améliorations étonnantes de votre endurance.